Aperçu – God of War

Depuis son annonce à l’E3 2016, tous les fans attendent le retour du demi-dieu Kratos. L’attente est presque terminée et c’est lors d’un évènement organisé par PlayStation que nous avons pu jouer aux premières heures de God of War.

Lors de notre prise en main, nous avons pu jouer au tout début du titre. Selon le niveau du joueur et de son envie d’explorer le monde, le studio estimait qu’il fallait entre 1h30 et 3h pour compléter cette preview. En ce qui nous concerne, nous l’avons terminée en 2h30. De quoi nous donner un bon aperçu de ce qui nous attend.

D’un point de vue chronologique, ce God of War s’inscrit dans la continuité de l’épisode 3. Les dieux de l’Olympe ne sont plus. Sa soif de vengeance satisfaite, Kratos mène une vie paisible dans le royaume des dieux et des monstres du Grand Nord. Mais il n’est pas seul. Santa Monica Studio a pris le risque de dessiner un nouvel arc narratif avec cet épisode en s’éloignant de la Grèce antique et en introduisant le personnage d’Atreus, le fils de Kratos.

God of War - Preview - Screenshot 14 - PS4 Pro
God of War - Preview - Screenshot 14 - PS4 Pro

Nous commençons notre aventure au cœur de la forêt avec un Kratos posé, plus calme que par le passé et très peu bavard. Bavard non, mais contraint d’inculquer à sa progéniture comment devenir un dieu. En réalité, il n’apprend pas vraiment à Atreus comment être un dieu. Il essaie surtout d’éviter qu’il ne reproduise ses erreurs.
C’est là que débute un nouvel apprentissage de l’art de la chasse pour Atreus et notre prise en main du jeu. Contrairement aux premiers God of War, ce n’est plus un beat’em all en caméra fixe, mais un jeu d’action aventure en plan séquence avec une vue « caméra à l’épaule » plus proche et plus dynamique. Ce changement d’angle de combat donne du poids aux coups et rend les duels viscéraux.

Kratos est équipé d’une sorte de hache magique, appelée Leviathan, qui montre tout de suite toute sa puissance et sa brutalité sur les premiers monstres que l’on rencontre. Elle peut être lancée pour immobiliser des ennemis ou dégager un passage. Il faudra utiliser une touche pour la faire revenir dans ses mains, comme une sorte de boomerang. Notre héros est également équipé d’un bouclier qui peut être utilisé pour bloquer les attaques ou frapper en mêlée. L’arsenal sera essentiellement centré autour de la hache et du bouclier, mais d’autres armes devraient être disponibles d’après ce que nous avons pu voir dans l’inventaire.

God of War - Preview - Screenshot 09 - PS4 Pro

Atreus est pensé, en quelque sorte, comme une extension de l’arsenal de Kratos. Lors de certains combats, si les conditions le permettent (s’il n’est pas attaqué ou suffisamment bien placé), appuyer sur carré ordonnera à l’enfant de se servir de son arc. Ceci aura pour effet d’augmenter les chances d’étourdir les monstres avec une attaque de Kratos pour les finir de manière épique.

Le titre est doté d’un système d’évolution pour les compétences, l’armure et les armes. Il est nécessaire de cumuler de l’expérience et de l’argent tout au long de votre progression pour pouvoir les améliorer. Le crafting est également de la partie afin de créer ou améliorer des armures et des armes aussi bien pour Kratos qu’Atreus. Les attaques légères et lourdes peuvent être changées grâce à des runes à trouver et à placer sur les armes.

Côté graphisme, God of War nous a toujours habitué à une finition somptueuse et ce volet ne déroge pas à la règle. De la même façon, il n’y aura aucune coupe cinématique. Le jeu passe de séquence animée à phase de gameplay sans transition sans que l’on le remarque. Bref, le titre de Santa Monica Studio en met plein la rétine et s’annonce excellentissime.

God of War - Preview - Screenshot 04 - PS4 Pro
God of War - Preview - Screenshot 13 - PS4 Pro
God of War - Preview - Screenshot 16 - PS4 Pro

God of War
Date de sortie
20/04/2018
Genre
Action / Aventure
Editeur
SCEE
Développeur
SCE Santa Monica Studio
Boutique

Acheter God of War

IMPRESSIONS

Graphiquement sans fausse note, le titre de Santa Monica Studio en met plein la rétine. Le gameplay revisité et la prise de risque du studio de dessiner un nouvel arc narratif en s’éloignant de la Grèce antique sont les bienvenus. Tandis que la vue "caméra à l’épaule", plus proche du joueur, rend les combats plus dynamiques et viscéraux, le système d’évolution et de crafting remet quelque peu la licence au goût du jour. En bref, ce God of War s'annonce excellent sur tous les points comme nous y ont toujours habitué les créateurs du jeu.

Aucun commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.